L’EDUCATION NATIONALE ENTEND LUTTER CONTRE « LES THEORIES DU COMPLOT »

Fév 11, 2016 by

Vaste programme scolaire

complotLes théories du complot prospèrent actuellement dans les lycées et collèges. Les nombreuses informations, aussi disparates qu’insolites, qui circulent sur internet sont directement liées à ce phénomène de masse qui, précisons le, n’est pas nouveau.

Ainsi, les attentats du 13 novembre 2015 auraient été programmés par le Gouvernement français aux seules fins de renforcer ses pouvoirs en proclamant l’état d’urgence qui autorise la mise en place d’une politique sécuritaire renforcée !!!! Une telle affirmation constitue une énormité, mais précisément, plus une information est difficile à croire, plus pour la retenir et la diffuser les sots ont de la mémoire. Il existe sur ce point de solides précédents. Nos jeunes têtes blondes ne sont pas les premières victimes naïves du conspirationnisme ou complotisme.

Les théories du complot

Selon ces théories, tous les grands évènements passés et contemporains seraient dus à l’action de groupes complot1occultes, de sociétés secrètes, de sectes agissant dans l’ombre. Ces groupuscules, composés de personnages puissants, auraient pour objectif final de dominer le monde. Pour ce faire, ils n’hésiteraient pas à recourir aux moyens et pratiques les plus illégaux, voire criminels (assassinats, guerres, révolutions, famines, épidémies…).

Les théories du complot sont de toutes les époques. Aucune génération n’a fait preuve de discernement :

  • Au 14è siècle, les Juifs et les lépreux sont accusés d’avoir empoisonné les puits d’eau et de propager la terrible peste noire.
  • A la fin du 18è siècle, la Révolution française ne serait pas due à une révolte spontanée du peuple, mais, selon les versions, à l’action souterraine : des Francs-maçons, des Rosicruciens, des Templiers, des antichrétiens, de l’Angleterre (la perfide Albion)…
  • Les Révolutionnaires de 1789 dénoncent à leur tour le complot des Vendéens, des Autrichiens, du Vatican…
  • Au 19è siècle, ce sont les sociétés secrètes qui sont désignées comme boucs émissaires : Francs-maçons, IIlluminati, voire Jésuites. Mais, surtout, c’est à cette époque que l’éternel « complot Juif » réapparaît.
  • En 1901, ce dernier prend toute sa vigueur avec la parution des « Protocoles des Sages de Sion » qui devient la référence pour justifier l’antisémitisme. Ce document, qui est un faux, fait état d’un prétendu programme qui aurait été élaboré par une élite juive aux fins de détruire la chrétienté.

 

  • Hitler, dans son livre « Mein Kampf », fait référence aux « Protocoles des Sages de Sion ». Le mythe du « complot judéo-maçonique » devient la colonne vertébrale de toute la propagande nazie.
  • Après la fin du Second conflit mondial, le choc frontal entre l’URSSS et les Etats-Unis, débouche sur la guerre froide et l’évocation d’un complot de l’Internationale communiste visant la main mise sur le monde. La politique intérieure et extérieure des américains sera largement déterminée par cette phobie. Dès 1951, le sénateur Mac Carthy déclenche une violente campagne anticommuniste. La paranoïa communiste déferle sur la plus grande démocratie du monde.

Et aujourd’hui ?

Un auteur a écrit que « la théorie du complot était une véritable maladie sociale ». De toute évidence, cette dernière n’a pas été éradiquée :

  • L’assassinat de John Kennedy est imputé à une conspiration dont on ignore les auteurs,
  • Le livre et le film Da Vinci Code seraient un complot de sociétés secrètes (Francs-maçons, Kabbale, Illuminati…) contre le Vatican et l’Opus Dei,
  • En France, les décès de Coluche, Daniel Balavoine, Robert Boulin, Pierre Bérégovoy, Lady Diana sont considérés comme suspects et suscitent les explications les plus diverses dont le commun dénominateur est l’existence d’un… complot,
  • Les attentats du 11 septembre 2001 auraient été décidés par le gouvernement américain aux fins de permettre l’intervention en Irak, l’implantation durable au Moyen-Orient et la conquête du…pétrole,
  • La maladie du Sida aurait été créée et développée par des puissances occultes aux fins de réduire la démographie africaine, voire mondiale,
  • Les vaccinations comporteraient un implant permettant de contrôler (physiquement ? mentalement ? …) la population. L’OMS pourrait alors, à distance, supprimer les individus,
  • La mondialisation ne serait que l’instrument utilisé par les Illuminati pour détenir le pouvoir (économique, financier, politique) et dont l’aboutissement serait l’établissement d’un nouvel ordre mondial,
  • Des extraterrestres auraient pris forme humaine et seraient parmi nous. Des noms de chefs d’Etat sont même avancés pour mieux appuyer cette affirmation,
  • La Finance internationale maîtriserait la destinée du monde et serait entre les mains de quelques personnes puissantes agissant dans le plus grand secret. Relevons au passage, une déclaration qui, bien qu’exacte, pourrait accréditer cette idée de puissance occulte: « Mon véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera jamais élu, pourtant il gouverne. Cet adversaire c’est le monde de la finance » (François Hollande le 22 janvier 2012 au Bourget). Il est vrai qu’il s’agissait d’un discours électoral.

Le bien fondé de l’action du ministère de l’éducation

complot2Les théories du complot, quelque soit le message véhiculé, sont dangereuses et favorisent la manipulation des populations.

Elles sont de ce fait dangereuses :

  • « Les Protocoles des Sages de Sion » ont servi de « justificatif » (oh ! l’horrible mot) aux nazis et ont conduit à la Shoah. Partout dans le monde, l’antisémitisme a fait le malheur d’hommes, de femmes et d’enfants,
  • Le maccarthisme, aux Etats-Unis, a favorisé la délation et fait de nombreuses victimes (voir article sur « Charlie Chaplin)
  • En France, les campagnes antisectes et les rapports parlementaires qui se sont multipliés depuis quatre décennies et qui accréditent l’idée que ces organisations seraient des puissances aussi occultes que nuisibles, ont conduit à la marginalisation de citoyens (perte d’emplois, préjugés et discrédit, interdiction de concourir, refus ou retrait d’agréments d’assistantes maternelles et familiales…). Cette politique gouvernementale, constante depuis 1974, relève malheureusement des théories du complot. Il serait judicieux que, dans le cadre de la politique mise en place dans les collèges et lycées, le ministère de l’éducation, et d’une façon générale l’Etat Français, en prennent conscience et en tirent tous les enseignements utiles.

Internet favorise la diffusion et l’implantation dans les esprits de ces contrevérités, de ces inepties. Il déverse, en permanence, un flot d’informations complexes, contradictoires appuyé par des images, des vidéos qui ont un impact émotionnel incontestable conduisant à des prises de position extrêmes. Ces dernières permettent, à tort, d’avoir une compréhension simple du monde et des évènements, ce qui n’est pas pour déplaire.

Certaines sources d’information sont fiables car provenant des professionnels du journalisme (agences de presse, grands reporters…), mais la plupart sont douteuses, mensongères, voire criminelles.

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que la technique dite du complot alliée à cet instrument extraordinaire qu’estcomplot3 internet fait d’énormes dégâts, tant parmi les jeunes que les moins jeunes.

S’agissant des collégiens et lycéens, l’alliance de ce procédé très ancien (les théories du complot) et de la technologie moderne (internet), permet le recrutement djihad, « l’émergence de nouveaux phénomènes sectaires » (…) et « des phénomènes de radicalisation » (rapport annuel de la Miviludes 2013/2014)

L’action entreprise par la ministre de l’éducation Mme Najat-Vallaud-Belkacem, est prioritaire voire urgent. Elle implique :

  • une large participation interdisciplinaire,
  • une vigilance et des actions constantes,
  • la responsabilisation des jeunes,
  • l’implication des parents,
  • la résolution en amont de nombreux problèmes de société (racisme, discrimination, chômage…)
  • la révision de la politique discrétionnaire menée à l’encontre de minorités religieuses, spirituelles et philosophiques pacifiques et honorables.

Certes, il s’agit d’un « vaste programme », mais l’erreur impardonnable consisterait à ne rien faire. L’immobilisme, le laxisme seraient dramatiques pour la jeune génération et pour la société.

Christian Paturel

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer