LIBERATION Prisonnier des préjugés…...

Avr 20, 2015 by

L’édition du journal « Libération », datée du jeudi 16 avril 2015, ne manque pas de surprendre. Ce grand organe de presse, dont les articles sont toujours de qualité, titre : « Sectes la France baisse la garde ». Sur l’instant, j’ai pensé me trouver devant l’échoppe d’un bouquiniste proposant de la littérature ancienne. Erreur ! Libération traitait d’un sujet qu’il pense être d’actualité. Pourtant, je crois savoir que « la presse se doit de sonner à l’heure », en la circonstance ce n’est pas le cas. Et Libération de multiplier les phrases choc : « Lutte contre les sectes : l’Etat à la dérive » « Le paysage sectaire a totalement changé. La Miviludes n’est plus adaptée à la situation, il faut tout remettre à plat » (entre nous, l’était-elle auparavant ?) « Face à l’atomisation des groupes et aux accusations d’atteinte à la liberté religieuse, le gouvernement a délaissé...

read more

LA FRANCE TERRE D’ASILE…PSYCHIATRIQUE ?...

Mar 30, 2015 by

« ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits riens  (…) » chantait Claude François il y a des lustres. Cette mélodie pourrait être reprise aujourd’hui, s’agissant de la politique de lutte contre le djihadisme et les dérives sectaires qu’il engendre. La France va lancer prochainement un plan destiné à « repérer les jeunes endoctrinés » aux fins de « déconstruction de l’emprise qu’ils subissent ». Vaste programme assorti d’une enveloppe budgétaire de 6 millions d’euros qui ne va pas manquer de susciter de l’intérêt. Quelques personnages, aux allures de caméléon, manifestent déjà leur désir de participer à cette entreprise en louant les mérites de la Miviludes dont ils dénonçaient l’action et la raison d’être il y a peu de temps. Comprenne qui pourra. Il est vrai que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »...

read more

« LIBERTE D’EXPRESSION. SI NOUS EN PARLIONS ! »...

Jan 15, 2015 by

Le dernier article intitulé : « Je suis pour la liberté d’expression », a évoqué quelques une des difficultés rencontrées lors de la publication du livre « Sectes, Religions et Libertés Publiques ». Ce récit, très « allégé » (light) a semble-t-il suscité de nombreuses réactions et questions. Voici donc un petit complément d’information sur cette affaire et sur la difficulté d’exercer la liberté d’expression dans notre charmant pays. Mais, pour ce faire, je préfère laisser parler le livre lui-même, de dernier a connu des péripéties qui méritent le détour : « Je vois le jour en janvier 1996 dans un climat de passion. La France qui est malade depuis quelques années déjà, semble avoir atteint un sommet dans sa fièvre délirante à l’encontre des minorités religieuses, philosophiques et spirituelles. Le chef d’orchestre est une commission parlementaire de l’Assemblée nationale qui vient de publier...

read more

DU RIFIFI A L’ADFI !

Nov 1, 2014 by

« Le Roi est mort, vive le Roi » Le dernier article faisait mention de l’avis de décès de l’ADFI du Nord/Pas-de-Calais. Mais, tout comme l’Hydre dont les têtes repoussent au fur et à mesure qu’on les coupe, cette structure renaît sous un nouveau masque. « Masque » est le mot exact car les visages qui se cachent derrière cette façade ne changent pas et nous retrouvons notamment, en qualité de présidente d’une nouvelle association, l’incontournable Charline Delporte. Association qui n’hésite pas à s’auto-attribuer une compétence nationale face à « l’emprise sectaire ». Humilité et modestie  garanties. Le Pays des Ch’tis prend des allures de Far-West, visiblement le torchon brûle entre la structure nordiste et le siège national de l’UNADFI situé plus au sud. Une nouvelle guerre de Sécession est engagée entre le Nord et le Sud, à moins que...

read more

« CHRONIQUE D’UNE FIEVRE COLLECTIVE »...

Sep 3, 2014 by

1         Un petit garçon âgé de 5 ans du nom de Ashya, de nationalité britannique, est opéré pour une grave tumeur au cerveau. Opération qui est réalisée à la demande des parents et non, précisons-le, sous la pression d’autorités quelconques (judiciaires, médicales, administratives…) 2         Mais, le choix du traitement post-opératoire oppose les parents au corps médical. Les parents préfèrent recourir à protonthérapie, les médecins optent pour des méthodes plus classiques : chimiothérapie et/ou radiothérapie. L’accord est unanime quant au principe et à la nécessité d’un traitement, la divergence porte simplement, parmi les thérapies existantes et reconnues par le corps médical, sur celle qui semble la meilleure pour l’enfant. 3         Les médecins britanniques n’acceptant pas le choix des parents (certains sont malheureusement persuadés détenir la science infuse et refusent tout dialogue) et qui plus est, n’étant...

read more

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer